Nos histoires

panorama 2018

Situé au cinquième étage du Centre de Ressources Communautaires Côte-des-Neiges (CRC), Club Ami est un centre de jour qui propose des services d’éducation, de divertissement, de support, d’écoute active et de référence. Dans un local à aire ouverte avec une magnifique vue sur le Mont Royal, entouré des œuvres des membres, Club Ami offre un lieu sympathique où il est facile de créer des liens.

Club Ami, à la folie !  

À la création de Club Ami en 1983, le Québec était au dernier temps de la désinstitutionnalisation, c’est-à-dire le mouvement qui consiste à sortir les personnes considérées « folles », ou qui souffrent de psychopathologies de l’institution psychiatrique traditionnelle. Les lieux d’accueil manquaient et les pratiques devaient changer. C’est à cette tâche que s’est attelé Club ami en alliant travail et thérapeutique, milieu de vie et de transition, appartements supervisés et magasins et court-circuitant ainsi les nouveaux phénomènes sociaux qui gardaient les personnes psychiatrisées dans des cercles vicieux des « portes tournantes » et de l’exclusion.

Irène Ranti entreprend alors de bâtir une petite communauté entre autres pour son fils diagnostiqué comme schizophrène. Cette communauté comptera à son départ une dizaine de personnes ayant différents troubles psychiques. Dans une maison sur le chemin de la Côte-des-Neiges, Club Ami s’investit ainsi d’une mission : briser l’isolement, faire communauté, dans une société qui n’a pas de difficulté à exclure les plus vulnérables de ses rangs et accueillir ces personnes dans leur différence et leur créativité. C’est à partir d’une subvention liée à la création d’emplois étudiants et de l’appui de l’organisme ARAFMI (aujourd’hui AMI-Québec) que l’organisme a pu commencer ses activités.
 

En 1986, grâce au travail acharné de Madame Ranti, des bénévoles et des étudiant.e.s, l’organisme s’est vu accorder une subvention du Centre Régional de Santé et de Services Sociaux (CRSSS) qui a grandement contribué à consolider la fondation de l’organisme.

« En autant que tu respectes l’autre, au Club Ami on écoute au max et personne prend le contrôle. C’est pour cela que l’on a beaucoup d’amis ».
-Michel

Les années passent et la communauté grossit. Les activités thérapeutiques se diversifient, l’équipe d’intervenantes et d’intervenants se solidifie. Club Ami déménage au 6767 chemin de la Côte-des-Neiges afin de pouvoir accueillir encore plus de personnes et partager avec le quartier l’expérience d’un centre de jour hors du commun.

En 2008, Louise Tremblay a repris la direction de Club Ami et s’est donné comme mission d’introduire la démocratie, la lutte pour les droits des personnes vulnérables et le vivre ensemble dans l’organisme. Club Ami se dote alors d’une charte, d’un code de vie et d’un nouveau conseil d’administration, le tout construit et voté par les membres de l’organisme. Club Ami se montre capable d’inclure chaque personne dans sa structure, de fonctionner dans un réseau communautaire et de sortir du lot en temps qu’un des seuls organismes en santé mentale du quartier.

La direction est, depuis 2019, assumée par William Delisle. Si le fonctionnement de Club Ami s’est transformé afin de s’adapter aux mesures sanitaires en vigueur face à la COVID-19, nous persévérons au sein de l’histoire qui a marqué Club Ami. Nous considérons le collectif en tant que trame de fond du soin. Nous tentons d’élaborer différents modes d’expression transformateurs. Nous plaçons l’accueil de la singularité en tant que moteur qui active et permet de penser notre travail.

Nous comptons actuellement plus de 170 membres actifs. Avant que la pandémie ne nous force à fermer notre local, la fréquentation quotidienne du centre atteignait 50 personnes en moyenne par jour.

Club Ami c’est la création continue d’un milieu de vie, d’une écologie où la folie de chacun.e est acceptée et respectée. Pas de diagnostic, pas d’étiquette, pas d’obligation sauf celle de travailler ensemble à l’accueil et à la présence. Ce que nous tentons donc d’offrir c’est un lien précieux entre les membres, un « bonjour » à chaque entrée, un « au revoir » à chaque sortie, une parole singulière et commune qui ose se partager. Notre mission reste la même, mais nos moyens, nos outils, sont différents à chaque instant.

Comments are closed.